Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 16:42

Rentrée depuis fin mai, ce n'est qu'aujourd'hui que je prends le temps de terminer ce voyage espagnol.

Pas habituée à un voyage si citadin.

Pas habituée à faire si peu de camping.

Pas habituée à délaisser autant Ulysse (1100 km à vélo et plein d'autres en train et bus !).

Malgré les splendeurs de Barcelone et des trois villes andalouses, mon voyage, cette fois, fut dominé par le stress...moi qui ne suis que rarement stressée !

Désolée de finir ce récit sur des notes négatives mais, comme je suis positive de nature, je garde en moi tout le bien, le beau et le bon de ce voyage.

STRESS...

Dès Collioure, les routes trop pentues pour moi, me font peur. Il faut dire qu'une erreur de parcours me conduit sur une route menant à un col. Je ne peux pas appuyer plus sur les pédales, et croyant que ma route va être comme ça tout le long de la mer, je décide de prendre un train pour Porbou.

STRESS...

A Barcelone, que visiter ? Et les réservations...faut-il ou ne faut-il pas ?

Petit stress vite éliminé après lecture de mon guide et visite à l'Office du Tourisme.

STRESS...

Avant de prendre le bateau Barcelone-Tanger Med. Gros retard...A quelle heure je vais arriver ? Y aura-t-il encore des bateaux pour rejoindre l'Espagne depuis mon escale marocaine ? J'ai réservé une chambre à Algéciras. Dans l'affolement, j'annule ma réservation par l'intermédiaire de Claire parce que je n'ai pas accès à mon compte !!! C'est fait. Merci, Claire. Mais je n'aurais pas dû parce que j'ai quand même payé...erreur de date !

STRESS...

A tout moment, dans le Sud, je fais la course contre la pluie, plusieurs fois par heure. Le séchage n'est pas facile alors, j'évite d'être trop mouillée.

STRESS...

A Séville, l'Hostal où j'essaie de dormir est très bruyant. Les hommes de la chambre voisine claquent les portes à faire trembler les murs et ce, à 5 h du matin !

Je pense d'abord à un manque de respect mais l'alcool fait effet et quand je leur demande de faire moins de bruit ils me disent "Sorry, excuse-me !"...tout en claquant la porte à nouveau !

STRESS...

Dans ce même hostal, rien n'est vraiment propre (vous apprécierez la litote !). La salle de bains commune est régulièrement inondée et je dois nettoyer la cuisine chaque fois que je l'utilise...

STRESS...

Sur la route étroite entre Séville et Cordoue où la circulation est intense, où les camions me frôlent et m'incitent à prendre le train...qui ne va que dans un sens...direction Séville d'où je viens !

STRESS...

De Cordoue à Grenade, j'appréhende de mettre Ulysse dans la soute d'un bus. Au guichet, on me fait entendre que je dois le démonter, l'emballer dans du carton scotché et que le chauffeur le refusera peut-être...Quelle angoisse...pour rien puisque le chauffeur me dit de charger mon vélo sans aucune exigence (il n'est ni emballé ni démonté).

STRESS...

A Grenade, trop de difficultés pour acheter un ticket d'entrée à l'Alhambra.

Autre sress pour un RV manqué avec la patronne d'un hostal. Je dois laisser Ulysse dans la rue, devant la porte, alors qu'elle m'avait parlé d'un garage...Elle le bichonne plus tard alors que je suis partie à l'Alhambra, inquiète.

STRESS...

De retour vers Algéciras, je descends du bus à Antequera au lieu d'Antequera...Santa Ana ! Personne ne m'a avertie. Je dois attendre tout l'après-midi le bus suivant et la descente du bus pour prendre le train est aussi paniquante.

STRESS...

A Tanger-Med, problème avec un douanier zèlé qui veut voir ce que je cache dans le cadre d'Ulysse.

 

A part ça (!), tout a bien été. J'ai trouvé plein de moments de joie et fait des rencontres très riches qui ne se vivent qu'à vélo et seule. Mon voyage a les couleurs des jus de fruits ou des mosaïques ci-dessous.

La vie est belle, savourez-la.

 

Envie de partager quelques photos...

 

BARCELONE (Maison Battlo, Palais de la Musique, Sagrada Familia, place royale, Parc Gaudi...)

Faites défiler les photos avec les flèches ou laissez le diaporama s'afficher tout seul. 

En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
DETROIT DE GIBRALTAR (le Maroc se devine dans la brume)DETROIT DE GIBRALTAR (le Maroc se devine dans la brume)

DETROIT DE GIBRALTAR (le Maroc se devine dans la brume)

TARIFA, pointe la plus méridionale de l'Europe, là où l'Océan Atlantique se mêle à la Méditerranée

TARIFA, pointe la plus méridionale de l'Europe, là où l'Océan Atlantique se mêle à la Méditerranée

En bref !
En bref !

Entre champs fleuris et éoliennes chantantes, la pluie me guette au tournant !

En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !

SEVILLE (Cathédrale, Alcazar,place d'Espagne, Flamenco...)

En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
Jardins de l'Alcazar et bains de Dona Maria de Padilla
Jardins de l'Alcazar et bains de Dona Maria de Padilla

Jardins de l'Alcazar et bains de Dona Maria de Padilla

La Giralda (ancien minaret de 104 m de haut, sans escaliers mais une superbe rampe qui permettait au muezzin de monter avec un âne pour appeler à la prière.

La Giralda (ancien minaret de 104 m de haut, sans escaliers mais une superbe rampe qui permettait au muezzin de monter avec un âne pour appeler à la prière.

CORDOUE (les colonnes romaines, la Mezquita, couleurs andalouses...)

En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !

GRENADE Alhambra (j'ai plein de photos autres que l'Alhambra mais à la verticale et elles sont coupées en diaporama !)

En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !

Et bien si, elles passent en diaporama, les verticales (ci-dessous).

C'est toujours Grenade (quartier Albaicin, El Banuelo, école supérieure de musique où j'ai assisté à un concert et encore l'Alhambra dont je ne me lasse pas)

En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !
En bref !

Je termine ce voyage par une pause à Tanger Med. Même pour une brève escale, le Maroc me fascine toujours autant.

"Dieu, la Nation et le Roi" illuminent la colline pendant que maîtres-chiens et douaniers arpentent les quais et fouillent tout véhicule avec un sérieux impressionnant.
"Dieu, la Nation et le Roi" illuminent la colline pendant que maîtres-chiens et douaniers arpentent les quais et fouillent tout véhicule avec un sérieux impressionnant.

"Dieu, la Nation et le Roi" illuminent la colline pendant que maîtres-chiens et douaniers arpentent les quais et fouillent tout véhicule avec un sérieux impressionnant.

Published by Pauline - dans En Espagne
commenter cet article
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 21:46

Grenade...un peu stressante.
Stress occasionné par la difficulté à obtenir un ticket d'entrée pour l'Alhambra.
On me dit :
  *Vous pouvez acheter une carte pass (le bono turistico) dans laquelle est incluse une entrée à l'Alhambra...oui mais même avec ce bono, l'entrée n'est pas automatique !
  *Vous pouvez tenter un achat au Corral del Carbon entre 15 et 17 h avec machine et carte bancaire.
  *Vous allez vers 6/7 h du matin à l'Alhambra.
Ayant échoué à la machine à cartes, je vais donc directement à l'Alhambra...levée à 5:00 marche de nuit dans les rues fraiches de Grenade et montée à la forteresse-palais. Arrivée à 6:00, il y a déjà une centaine de personnes devant moi ! A 8:30, les guichets s'ouvrent et à 9:30, terminé... tout ce qui était à vendre est vendu...Rentrez chez vous, braves gens ! Il restait 4 personnes avant moi ! Frustrant, non ?
Je redescends pour remonter sur la colline de l'Albaicin et de Sacro Monte, très agréables quartiers arabe et gitan à l'origine.

 

C'est au belvédère San Nicolas que je découvre l'Alhambra sur fond de Sierra Nevada.

C'est au belvédère San Nicolas que je découvre l'Alhambra sur fond de Sierra Nevada.

Granada

Je me dis que je vais re tenter ma chance l'après-midi avec la machine entre 15 et 17 h.
Il est 13:30 quand je passe par hasard devant le Corral del Carbon et...surprise...des gens attendent déjà ! J'y vais, ça passe vite...ma carte dans la machine et hop ! mon ticket d'entrée est là ! Je suis très heureuse de pouvoir visiter ce trésor de Grenade.
Je suis quand même devant les portes à 7:30. Le premier de la file sans ticket est arrivé à 3:45 !!!
Il se mérite, l'Alhambra !
C'est une visite superbe que je fais de 8:30 à 13:15, au milieu des jardins fleuris de roses parfumées, des tours de forteresse à grimper avec des marches étonnamment hautes, et des palais luxueux se mirant dans les bassins.
Une merveille.


La Sierra Nevada vue de l'Alhambra

La Sierra Nevada vue de l'Alhambra

Un aperçu  de Grenade depuis l'Alcazaba sur le site de l'Alhambra

Un aperçu de Grenade depuis l'Alcazaba sur le site de l'Alhambra

Mon voyage se termine.
Demain, je rejoins Algeciras, en bus puis train et dimanche, retour sur les flots de la Méditerranée.
Hasta luego.
Besos un pequeno cansados !

Published by Pauline - dans En Espagne
commenter cet article
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 21:23

Cordoba et son charme...
Elle m'a plu dès mon arrivée, cette Cordoue. Et pourtant je me suis sauvée du camping sous une chaleur accablante pour aller au centre-ville. Les tarifs étaient pour 2 personnes avec tente et voiture...pas moyen d'obtenir un autre tarif pour 1 personne à vélo.25 € me paraissant énorme, j'ai trouvé tout près de la Mezquita un hostal à 12 € chambre partagée, bien-sûr mais avec de belles rencontres : une jeune Coréenne et Ricardo, un Argentin. Accueil chaleureux et surtout deux patios extraordinaires où le calme, la fraîcheur et la verdure étaient appréciables après une journée de chaudes déambulations.


La Mezquita de Cordoba

La Mezquita de Cordoba

Elle est considérée comme le monument islamique le plus important d'Occident.

Elle est considérée comme le monument islamique le plus important d'Occident.

Published by Pauline - dans En Espagne
commenter cet article
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 18:51

Plusieurs journées magnifiques dans Sevilla.
Magnifiques parce que le ciel est bleu et le soleil brille...
Magnifiques parce que j'ai pu admirer des monuments superbes (L'Alcazar, la cathédrale et sa Giralda-minaret, des palais avec des patios couverts d'azulejos, garnis de plantes et de fontaines et le "Parasol-Champignon" et...)
Magnifiques par l'ambiance de fête qui règne à Sevilla (mais c'était le we)
Magnifiques par les rencontres brèves mais belles que j'ai faites à l'auberge (des immigrés palestiniens, camerounais, des jeunes Erasmus ou non, de Slovaquie, de Russie, d'Allemagne, de Belgique, du Brésil, du Québec...)
Ulysse et moi, nous reprenons la route demain, en direction de Cordoba...et avec le soleil.
Besos felices.


Dans les jardins de l'Alcazar

Dans les jardins de l'Alcazar

Vue de Séville depuis la Giralda (on voit la Plaza de Toros)

Vue de Séville depuis la Giralda (on voit la Plaza de Toros)

Plaza de Espana (pavillon espagnol pour l'expo de 1929)

Plaza de Espana (pavillon espagnol pour l'expo de 1929)

Quartier Triana (ancien quartier gitan)

Quartier Triana (ancien quartier gitan)

Sevilla
Le fameux Champignon qui ombrage sur 11000m2

Le fameux Champignon qui ombrage sur 11000m2

Published by Pauline - dans En Espagne
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 20:47

Quand je vous dis qu'il pleut en Andalousie...
Ce matin, j'ai roulé 2 heures au sec, puis je suis rentrée, sans mettre pied à terre, dans le seul hangar agricole dont la porte était ouverte.
El paisano était là, tout petit au milieu de ses 3 énormes tracteurs. Il m'a accueillie d'emblée et m'a "gardée" plus d'une heure en guettant le ciel lors d'un semblant d'accalmie pour me dire "non, il faut attendre encore !" Et comme il avait raison ! J'ai rarement vu pleuvoir avec une telle force.
La preuve...


Lluve. Il pleut.

J'ai pu reprendre la route sous un petit soleil ou juste sans pluie pour arriver à Séville...sous des sacs d'eau pas possibles.
Je suis dans une auberge et suis allée faire un grand tour à pied pour m'imprégner de cette ville qui semble très calme : tram, rues piétonnes...
Besos bientôt secos j'espère.


 

Deux aperçus de la cathédrale...

Deux aperçus de la cathédrale...

...que je visiterai peut-être demain.

...que je visiterai peut-être demain.

Published by Pauline - dans En Espagne
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 18:17

Tengo la suerte. J'ai de la chance parce que le soleil m'a fait un clin d'oeil dès mon réveil.
Tengo la suerte porque...une Espagnole attentive et généreuse m'a rendu tout mon linge, ce matin, sec et plié, avec un joli sourire.
Tengo la suerte porque la météo m'a annoncé une grosse pluie, pour l'après-midi uniquement, mais...pour TOUT l'après-midi en ajoutant même quelques éclairs pour faire joli !
Tengo la suerte porque j ai fait la course avec cette pluie depuis Arcos de la Frontera (48 km) et que c'est moi qui ai gagné. Elle a bien tenté quelques mauvais coups dans la matinée qui m'ont fait mettre la cape mais, j'ai accéléré, le vent m'a encore donné un coup de main et le soleil m'a fait quelques fragiles coucous d'encouragements.
Tengo la suerte porque je suis arrivée à l'Hostal El paisano quand la forte pluie a commencé...mais...trop tard ! Je l'ai battue au poteau.
Tengo la suerte porque à force d'avoir l'impression de ne faire que monter, je devrais être accrochée aux nuages. Et bien, non, j'ai encore les pieds sur terre.
Tengo la suerte porque il tombe des cordes, hace un tiempo asqueroso, pourri, depuis 13 h et il est 19 h...et je suis à l'abri !
He tenido la suerte toda la manana.
J'ai eu de la chance toute la matinée.
Besos secos y felices.


Le blé a  fait son apparition...

Le blé a fait son apparition...

...les oliveraies aussi.

...les oliveraies aussi.

Au loin, quand j'aperçois ces si jolis villages blancs, ils m'inquiétent comme celui-ci ( Espera) où la route passe presque au plus haut.

Au loin, quand j'aperçois ces si jolis villages blancs, ils m'inquiétent comme celui-ci ( Espera) où la route passe presque au plus haut.

Toutes ces collines sont autant de montees  trop lentes et de descentes trop rapides.

Toutes ces collines sont autant de montees trop lentes et de descentes trop rapides.

Published by Pauline - dans En Espagne
commenter cet article
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 19:57

Pas de photos, aujourd'hui encore.
Quelques unes avec mon appareil photo mais la pluie me le faisait vite ranger.
J'ai traversé des zones de cultures (orge, tournesol...), d'élevage dans un paysage de collines sauvages à perte de vue et partout des éoliennes qui ont la gentillesse de me montrer, au cas où je ne l'aurais pas senti, la direction du vent. Il vient plein sud et je vais plein nord...quel plaisir d'être ainsi aidée par un élément naturel !
Un autre élément de la nature, la pluie a bien essayé de m'arrêter. Elle n'a que réussi à me faire mettre à l'abri pendant 2 bonnes heures. C'était au plus fort de sa colère. Elle s'est calmée quand même un peu, dans l'après-midi, me permettant de sécher et 6 km avant d'arriver à Arcos, elle a eu le dernier mot de la journée. J'ai rarement été si trempée.

Hostal Andalucia était le bienvenu pour me retaper !
Je suis contente d'avoir bien avancé. 76 km...bien aidée !
Besos completamente mojados.

Published by Pauline - dans En Espagne
commenter cet article
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 18:01

Je suis partie, ce matin, pour une balade de 36 km en direction de la mer, vers Barbate.
J'ai découvert une tour perchée au-dessus des falaises longées par un très joli chemin de randonnée.
Voyez comme la mer change avec la pluie ou avec le soleil...et bien, c'est pareil pour moi !!!


Plage de Barbate sous un grain

Plage de Barbate sous un grain

Que c'est bon de profiter d'1/2 heure de bon soleil !

Que c'est bon de profiter d'1/2 heure de bon soleil !

La torre del Tajo (datant du XVI e siècle) est juste au-dessus de ces falaises.

La torre del Tajo (datant du XVI e siècle) est juste au-dessus de ces falaises.

Pause-meteo

Barbate est un lieu de passage des grands thons rouges. D'avril à mai, ils descendent de l'Atlantique nord pour pondre dans les eaux chaudes de la Méditerranée. Les Espagnols les pêchent et les vendent sur place à des bateaux-usines japonais qui les conditionnent et congèlent avant de les envoyer par avions-cargos jusqu'à Tokio !
Besos con el sol de la tarde.


 

Published by Pauline - dans En Espagne
commenter cet article
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 13:11
Estoy una verdadera reina

Estoy una verdadera reina

Mi castillo
Published by Pauline - dans En Espagne
commenter cet article
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 11:32

Voulez-vous un aperçu de l'Andalousie ?
Depuis cette nuit, lluvia, lluvia, pluie et re pluie. Et pas de la pluviote, de la vraie de vraie, en rafales, en trombes, en averses intenses...
Si vous ajoutez à cela les claques du vent qui collent mon double-toit à la tente elle-même, vous avez tout compris...L'intérieur commence à prendre l'eau ! Pas question de monter sur Ulysse...Il refuse que j'enlève son couvre-selle !
Depuis 9h, je demande à louer un bungalow mais il faut attendre le patron qui devait arriver à 10h ! Il est 11h40. Mon flegme résiste encore.
Besos humedos !


Published by Pauline - dans En Espagne
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pauline
  • Le blog de Pauline
  • : Des nouvelles d'une Pauline ailleurs. Des contacts avec ceux que j'aime. Une ouverture sur le monde.
  • Contact

MODE D'EMPLOI DU BLOG

Mes articles sont publiés du plus ancien au plus récent.

Dans les "Catégories" ci-dessous, vous trouverez le voyage qui vous intéresse.

"De Beaune à Addis Abeba" est dans les "liens" ci-dessous.

Certaines de mes photos sont redressées et/ou recadrées. 

VIS PLEINEMENT

"Carpe diem" HORACE
"Ce n'est pas le but qui compte, c'est le chemin." Une réplique du film "DANSE AVEC LUI".

"Il faut oser faire seule ce qu'on croit ne pouvoir faire qu'en couple." EVA JOLY
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront." RENE CHAR
"Si tu as besoin d'une main secourable, tu en trouveras deux au bout de tes bras." LE PERE DE POPECK

Courrier perso

Ecrivez-moi directement